Sélectionner une page

“de l’ignorantsia”

May 26th – June 2nd 2023 @ Disparate, Bordeaux, France.

À propos de l’exposition :

Bonzi Wells est l’un des multiples noms d’emprunt réunis au sein de LPM, un projet polymorphe dédié aux expérimentations graphiques et musicales. « de l’ignorantsia » présente une série de travaux visuels réalisés lors de résidences informelles au Myanmar et aux Açores, en pleine crise sanitaire, puis en itinérance aux quatre coins de la France.

Parfois naïf et bancal, parfois tranchant et méticuleux, le travail de Wells innerve nos cartographies mentales de nouveaux îlots de possibles. Ses explorations plastiques, réalisées en techniques mixtes, cherchent à stimuler notre habileté à briser les chaînes d’un conditionnement politique intrusif et aliénant.

Balayer, dans un magma burlesque, le sentiment d’impuissance face à la gravité des enjeux socio-politiques de notre époque.

Des collages de papiers découpés constituent le cœur de l’exposition. S’y croisent et parfois s’entrechoquent les banalités aveuglantes de nos vies, le bourgeonnement créatif de l’enfance, des propositions farfelues d’alternatives sociétales, l’ivresse vivifiante de l’humour et une propension maladive à célébrer l’insignifiance dans la joie. Ce terrain de jeu utopiste nous invite à laisser éclater nos colères, nos fantasmes et nos bulles de folie au visage d’un système réactionnaire et absurde.

Une suite de photographies couleur, qu’on pourrait hâtivement considérer comme abstraites, documente l’érosion et la décrépitude de bâtiments. Elle questionne la prétention de l’être humain à vouloir évoluer dans un monde séparé du vivant et notre aveuglement face la destruction massive de nos habitats et de notre environnement.

Une dernière série de pièces, réalisées grâce à un scanner et une imprimante standards, semble interroger la fuite en avant des politiques technocratiques imposées jusqu’à l’indigestion. Ces propositions graphiques critiquent surtout l’affaissement intellectuel de l’artiste et pointent ses contradictions. Les dispositifs artistiques mis en œuvre pour développer sa pensée écologiste et décroissante ont en effet un bilan environnemental peu vertueux.

À propos de la discussion :

Libérer notre vision obstruée par l’ignorance, nourrir notre connaissance par l’échange.

Soucieux de se reconnecter au noyau social, Bonzi Wells, avec le soutien de la librairie Disparate, vous invite le samedi 27 mai à venir discuter d’une question absente du débat public comme des combats militants : l’alcool contribue-t-il à l’asservissement de la population ? Buveur·euses et non buveur·euses, venez partager vos expériences et débattre autour de ce sujet épineux et clivant !

Bonzi Wells remercie chaleureusement la librairie Disparate et particulièrement Stéphane Rouet, mais aussi Élizabeth Saint-Jalmes, Étienne Allaix, Marlou, Mr Labrador, Ben Sanair, Thomas Pigache, Élodie Bourgneuf et Louise Fournier, Atelier McClane, Delphine Bézier, Blenno und die Wurstbrücke, Grégory Le Lay.

Credits:
Text by LPM.
Edit and proofreading by Étienne Allaix and Marlou.
Photography by Stéphane Rouet.